Archives →

Faux hybrides : ATN et frais professionnels

Prenons les cas d'une Porsche Cayenne Plug-In : elle émet, selon le Moniteur Automobile, 74 g/km de CO2 pour un prix de 95.191 euros. Son équivalent non hydride consomme 201 g/km de CO2 pour un prix de 79.945 euros.

Faites tout de suite votre compte : c'est votre société qui paie les 95.191 euros, déductibles, donc un surcoût de 15.246 euros, mais l'avantage de toute nature ne vous coûte que 3.263,69 euros par an au lieu de ... 10.826,84 euros.

Le calcul est simple et l'affaire vite emballée : autant opter pour le Plug-In (d'autant que la différence de prix permet une plus grande déduction fiscale à  l'ISoc).

L'affaire est d'autant plus vite emballée qu'il n'est même pas besoin de recharger son Plug-In et on peut, à ce tarif, rouler à 100% essence, càd émettre 210 gr de CO2 au prix d'un 74 gr !

Le marché a donc vu fleurir de très nombreux véhicules de luxe, bien chers et bien puissants, mais qui émettent sur papier moins de CO2 que votre vieux bon diesel à 20.000 euros.

Heureusement, tout n'a qu'un temps et le gouvernement vient de mettre un terme à cette supercherie des faux hybrides.

Pour les véhicules qui sont rechargeables et alimentés en partie par du carburant et en partie par une batterie électrique rechargeable dont la capacité ne permet pas un usage significatif du véhicule via cette source d'énergie, le calcul de l'ATN se fera désormais comme si l'émission de CO2 ne se faisait que sur la propulsion du carburant (210 gr dans notre exemple au lieu de 74).

S'il n'existe pas de véhicule correspondant pourvu d'un moteur utilisant exclusivement le même carburant, la valeur d'émission est multipliée par 2,5.

Tout cela est contenu dans un arrêté royal du 05.09.2019 publié au Moniteur Belge du 17 du même mois.

Les constructeurs devront transmettre à temps les informations relatives aux véhicules hybrides mis sur le marché avant le 01.01.2020.

Ceux qui auront investi dans ce type de véhicules en seront pour leurs frais et le marché de la revente deviendra compliqué.

Faut-il s'en plaindre ?

Oui et non.

Oui parce que les règles du jeu ont été modifiées en cours de route, comme d'habitude et parce que les utilisateurs qui rechargent leur bolide tous les jours seront sanctionnés comme les utilisateurs qui ne le font pas.

Non parce que le vers était dans le fruit et que quand il faut sauver le climat, ce genre de comportement n'est plus acceptable.

Il ne reste plus qu'à vous rabattre sur une Lexus ou une Toyota : elles sont hybrides mais pas rechargeables, et elles émettent moins de CO2, ... lorsqu'elles roulent.

ComptAccount est développé par DBiT une filiale du Groupe Larcier